Zoom sur La formation professionnelle

<- retour vers Zoom sur La formation professionnelle

Panorama des aides de l’Agefiph


Vous employez des personnes en situation de handicap ou projetez de diversifier vos embauches ? Handicapé vous-même, vous souhaitez créer ou reprendre une entreprise, trouver ou vous maintenir dans un emploi ?

A chacun de vos projets correspond des aides mobilisables auprès de l’Agefiph et propres à lever les freins à leur réalisation. Depuis le 1er janvier 2012, l’Agefiph a mis en place de nouvelles modalités d’intervention dans une logique de  « sur mesure ».  Des aides qui ne sont plus automatiques mais prescrites en fonction de la situation et des besoins de la personne handicapée et/ou de l’entreprise, spécialement les petites et moyennes entreprises. Et ce, en tenant compte des réalités régionales. Zoom sur les aides 2012 !

Recruter ou pérenniser l’embauche

Dans les 3 mois suivant la date d’embauche, vous pouvez demander l’une des aides suivantes à l’Agefiph.

Créer son entreprise

Demandeur d’emploi handicapé, vous portez un projet de création ou de reprise d’entreprise ? Vous pouvez bénéficier :

  • en amont ou pendant sa réalisation, d’un accompagnement par un prestataire spécialisé et labellisé par l’AGEFIPH ;
  • d’une première assurance assortie de trois garanties : multirisque professionnelle, prévoyance et santé ;
  • d’une aide financière forfaitaire au démarrage de l’activité de 6 000 €, en complément d’un apport en fonds propres de 1 500 €.

Aménager le poste de travail, se former, faciliter la mobilité…

A retenir également les aides suivantes :

  • Aide à l’aménagement des situations de travail et à la compensation du handicap. Il s’agit de compenser le handicap en permettant d’aménager son poste de travail via une participation financière à la mise en place des moyens techniques, humains ou organisationnels : achat de logiciels spécifiques, prestation d’interprétariat...
  • Aides au financement d’une partie du coût pédagogique d’une action de formation professionnelle visant à acquérir les compétences nécessaires au maintien dans l’emploi.
  • Aide au tutorat. L’objectif ? Améliorer l’intégration du salarié dans un nouvel emploi ou un nouveau poste. Afin de financer le surcoût de l’intervention d’un tuteur, une aide maximale de 1 000 € (dans la limite de 40 heures et de 25 € /heure) peut être attribuée à l’employeur.
  • Aide en cas d’apparition ou d’aggravation du handicap. Vous êtes  ou allez devenir employeur de salarié en situation de handicap ?  En dernier recours, si ce dernier est menacé dans son emploi parce qu’il devient handicapé ou doit faire face à une aggravation de son handicap : une aide de l’Agefiph d’un montant de 2 000 € peut être rapidement mobilisable et assortie d’un complément d’un montant de 3 000 € si besoin.
  • Aide à la mobilité pour compenser le handicap moteur : coût de l’aménagement d’un véhicule, aide ponctuelle aux trajets…


Pour aller + loin ! 
Les dossiers de demande d’aides ou d’intervention sont à déposer auprès de l’Agefiph : connectez-vous sur www.agefiph.fr


 

Publiée le : 15/06/2012

<- retour vers Zoom sur La formation professionnelle


Perspectives Entrepreneurs ?

Journal interprofessionnel d'informations d'économie générale des petites et moyennes entreprises.

 

CGPME.FR

N'hésitez pas à visiter notre page offres de formation

Haut